logo

Ministere
de l'economie
Et des Finances

Republique d'Haiti
 
image palmistre

Créé par le décret du 13 mars 1987, le Ministère de l'Économie et des Finances a pour mission fondamentale de formuler et de conduire la politique économique, financière et monétaire de l'État haïtien pour favoriser la croissance ainsi que le développement socio-économique du pays sur une base durable. En clair, il assure la gestion stratégique de l'économie nationale. Et, entre autres attributions, le MEF gère la trésorerie, le budget national ainsi que les biens de l'État.

Plan du site

  • +(509) 2992 1067/ 2992 1028
  • communication@mef.gouv.ht
  • 5, Ave. Charles Summer
        Port-au-Prince, Haiti

Actualité   |   Publié le déc 13, 2023

Signature de la convention de financement de 18 millions d’euros du programme « Education pour vivre ensemble


Port-au-Prince le 12 décembre 2023.- Renforcer la gouvernance et le pilotage du système éducatif, Améliorer l’accès à l’éducation inclusive dans les zones affectées par le séisme et l’offre de qualité de la Formation technique et professionnelle en cohérence avec les besoins de l’économie haïtienne, tels sont les principaux objectifs du Programme « Education pour vivre ensemble » – d’un montant de 18 millions d’euros -, qui sera implanté dans le Grand Sud, région fréquemment affectée pars les cataclysmes naturels, et dans le Nord-Est d’Haïti, département de forte potentialité de croissance économique.

Le ministre haïtien de l’Economie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, et l’ambassadeur de l’Union européenne en Haïti, Stefano Gatto, ont procédé ce mardi 12 décembre, à la signature de ladite convention.

Présent à la cérémonie, le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle a salué le bon état de la coopération historique entre l’Union européenne et Haïti, notamment en ce qui se rapporte au domaine de l’éducation.

« Il s’agit bien d’un programme de développement économique et social qui va toucher plus de 300 mille élèves», a fait remarquer le ministre Nesmy Manigat qui voit également dans ce programme une initiative renforcée du gouvernement pour appuyer la reconstruction du secteur de l’éducation dans la péninsule Sud trop fréquemment et lourdement affectée par les tremblements de terre et le déchainement des tempêtes tropicales.

Au-delà de la construction de bâtiments scolaires dans les zones priorisées, le Programme « Education pour vivre ensemble » envisage de fournir un appui au ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle en vue de renforcer le Système d’information et de gestion de l’éducation (SIGE) à travers, entre autres, la constitution de trois registres majeurs en matière d’administration du corps scolaire, à savoir le Registre national des élèves facilitant l’attribution d’un Numéro d’identification scolaire unique (NISU) à chaque élève ; le Registre national des enseignants et le Registre national des écoles.

Pour le registre des élèves, la barre d’un million d’inscrits vient d’être franchie. Plus de 30 mille enseignants sont déjà enregistrés sur la plateforme du ministère et un peu plus de 17 mille écoles.

Aussi, la troisième composante de ce programme, avec un focus sur les départements du Nord-Est, tient compte du volet de la formation technique et professionnelle avec un soutien qui sera dirigé vers des partenaires locaux évoluant dans ce sous-secteur éducatif. En ce sens, le ministre Nesmy Manigat estime que sera l’occasion pour avancer avec le projet de création de lycées techniques dont le lycée technique agricole de Ouanaminthe.