logo

Ministere
de l'economie
Et des Finances

Republique d'Haiti
 
image palmistre

Créé par le décret du 13 mars 1987, le Ministère de l'Économie et des Finances a pour mission fondamentale de formuler et de conduire la politique économique, financière et monétaire de l'État haïtien pour favoriser la croissance ainsi que le développement socio-économique du pays sur une base durable. En clair, il assure la gestion stratégique de l'économie nationale. Et, entre autres attributions, le MEF gère la trésorerie, le budget national ainsi que les biens de l'État.

Plan du site

  • +(509) 2992 1067/ 2992 1028
  • communication@mef.gouv.ht
  • 5, Ave. Charles Summer
        Port-au-Prince, Haiti

Actualité   |   Publié le jui 11, 2024

Ketleen Florestal, fonctionnaire internationale de carrière, dirigera les ministères des Finances et de la Planification


Le pays connaît désormais sa prochaine ministre de l’Economie et des Finances. Il s’agit de Ketleen Florestal, spécialiste en économie et en affaires internationales. Madame Florestal traîne derrière elle une longue carrière dans des organisations internationales telles que le FMI et la Banque mondiale. Elle a également fait ses armes dans l’administration publique en Haïti. En plus du portefeuille de l’Economie et des Finances, Ketleen Florestal aura également à gérer le ministère de la Planification et de la Coopération externe au sein du gouvernement dirigé par le premier ministre Garry Conille sous la présidence du Conseil Présidentiel de Transition.

Depuis plus de 18 ans, soit de 2004 à janvier 2009 et de septembre 2010 à nos jours, Ketleen Florestal remplit la fonction de conseillère des Directeurs pour Haïti au sein des Conseils d'Administration du Fonds Monétaire International (FMI) et/ou du Groupe Banque Mondiale (BM). Jusqu’à sa nomination au sein du gouvernement haïtien, elle travaillait dans les deux institutions principalement sur les politiques ciblant ou affectant les pays de l’Amérique Latine et de la Caraïbe et les pays en situation fragile, de conflit ou violence, y compris les questions de dette.

Comme conseillère au niveau du FMI, madame Florestal devait produire des déclarations sur des questions à discuter au Conseil d'administration et/ou dans les comités du FMI. Elle devait également assurer la liaison et offrir des conseils politiques aux autorités nationales du Suriname (jusqu'en 2009) et d'Haïti. Elle a participé à des négociations et facilité le dialogue entre les autorités du pays et le FMI.

Par ailleurs, madame Florestal suit également les questions liées aux petits États. Elle est généralement désignée pour participer aux réunions du Comité de liaison Banque Mondiale/FMI. Elle est membre de l'équipe technique qui prépare les réunions du Groupe consultatif africain et du Caucus africain avant les réunions de printemps et annuelles du FMI et de la BM puisque Haïti est observateur dans ces forums.

Ketleen Florestal participe également aux Séances de Délibérations Techniques (TGM) du G24 dont Haïti est membre. Pendant les 5 ans de l’IDA19 et de l’IDA20 (Association internationale de développement) elle a été la coordinatrice du groupe de travail ad hoc des conseillers de l'IDA qui soutient les représentants des emprunteurs dans les négociations et autres réunions de l'IDA. À ce titre, dans le cadre des négociations pour la reconstitution de l'IDA (18, 19 et 20), Ketleen Florestal a joué le rôle de représentant de l'emprunteur des pays IDA d'Amérique centrale et des Caraïbes en collaboration avec le Ministre de l’Économie et des Finances d'Haïti.

Madame Florestal a également roulé sa bosse pour le compte de la Banque interaméricaine de développement (BID) à Washington. En effet, elle était, en 2004, consultante pour les questions de compétitivité en Amérique Centrale. Entre 2009 et 2010, elle était Économiste Senior couvrant plus particulièrement la République d'Haïti et les Bahamas.

À la tête du ministère de l'Economie et des Finances, Ketleen Florestal ne sera pas en territoire inconnu. En effet, elle a par le passé occupé diverses fonctions au sein de cette boîte. Elle était membre de cabinet et cheffe de cabinet du ministre, respectivement en 1994-1995 et de 2001 à 2004. Elle a également travaillé au sein de la Banque de la République d’Haïti (BRH), en remplissant respectivement les fonctions de Directeur adjoint et directeur du contrôle de crédit (1997-2001/2004).

Celle qui a également une formation en droit a pu également faire ses armes dans le secteur de la justice. En effet, en 1993, madame Florestal fut directrice de cabinet du ministre de la Justice. Elle a également travaillé entre 1990 et 1992 dans un cabinet d'avocats privé spécialisé en droit commercial.

Côté universitaire, la nouvelle ministre des Finances et de la Planification détient une maîtrise en affaires internationales (M.I.A.) de l'Université de Columbia (1997). Elle est également titulaire d'une maîtrise en économie appliquée (M.A.) de l'Université Johns Hopkins. Ketleen Florestal a obtenu son baccalauréat en économie de l'Université de Princeton (1986) et a étudié le droit à l'Université d'État d'Haïti (1988-1992). Elle parle couramment le créole, le français et l’anglais. Elle maîtrise parfaitement l'espagnol, selon son CV.