Ministère de l'Economie
et des Finances (MEF)
République d'Haïti
MEF - mail
MEF / Le pari pour la modernité et la croissance

Projet de loi de finances 2018-2019

Télécharger le document

Discours d'installation du Ministre Michel Patrick Boisvert

Télécharger le discours

Vision Stratégique 2017-2022 du Ministère de l'Economie et des Finances

Télécharger la Vision Stratégique 2017-2022 du MEF

Taux d'inflation
Juillet 2018 - Juillet 2019
Mois Glissement annuel Variation mensuelle
Juillet 2019 19.1% 1.6%
Juin 2019 18.6% 1.8%
Mai 2019 18% 1.4%
Avril 2019 17.7% 1.7%
Mars 2019 16.8% 0.7%
Février 2019 17.0% 1.7%
Janvier 2019 15.5% 1.6%
Décembre 2018 15.4% 1.5%
Novembre 2018 14.5% 1.4%
Octobre 2018 14.3% 1.5%
Septembre 2018 14.6% 1.5%
Août 2018 14.1% 1.4%
Juillet 2018 13.6% 1.5%
Référence IHSI

FICHE DE PRÉSENTATION DU PACTE POUR LE SOUTIEN AU PME

Il a été convenu, dans le budget rectificatif 2014-2015, la mise en place d’un pacte pour le soutien aux PME. Ce pacte pour le soutien aux Petites et Moyennes Entreprises (PME), prévoit, en particulier, le financement de sociétés agricoles, à travers un fonds initial de quatre cent soixante-dix millions de gourdes placé au niveau du FDI. Ces financements, réalisables sous forme de prêts octroyés (cofinancement, prêt ordinaire, prêt participatif, prise de participation et garantie) par le FDI, se situeront entre un (1) million de gourdes et dix (10) millions de gourdes, à des taux d’intérêt équivalent aux taux d’intérêt interbancaire + trois (3), ceci suivant des modalités et engagements définis par ce pacte. Ces engagements seront pris par les différentes parties prenantes du pacte.

- MEF
Le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) s’engagera à rendre disponible à la signature du protocole, un montant initial de 200 millions de gourdes placé au FDI, pour financer des sociétés agricoles (en création ou déjà existantes) dans les différentes régions du pays.

Un Comité de Suivi de la Mise en œuvre du Pacte composé d’un(e) représentant(e) du MEF, du MCI, et du MARNDR sera mis en place. Il aura la responsabilité de faire un premier tri des projets à transmettre au FDI.

- FDI
Le Fonds de Développement Industrie (FDI), aura la responsabilité d’octroyer les prêts aux sociétés agricoles demandeuses, moyennant le respect des critères d’éligibilité définis au niveau du protocole. Le FDI s’assurera que les autres critères d’éligibilité retenus en dehors du protocole signé ne soient trop contraignants afin de faciliter la création et le fonctionnement de ces sociétés agricoles.

- MCI
Le MCI devra s’assurer que les grands distributeurs de produits agricoles d’Haïti s'approvisionneront en produits agricoles provenant directement des sociétés bénéficiaires du financement du FDI dans le cadre de ce programme. Ainsi, le MCI mettra en place des mécanismes permettant d’offrir des débouchés à ces sociétés agricoles.

Le MCI, à travers un accompagnement fourni par les Services d’Aide aux Entreprises (SAE/MCI), s’engagera à ce que les sociétés bénéficiaires puissent être en mesure de respecter certaines normes et certains standards nationaux et internationaux dans leur activité d’exploitation et de commercialisation.

Le MCI s’engagera à aider à la création de ces sociétés agricoles. De plus, il s’engagera à assister les entreprises bénéficiaires en matière de gestion de
l'entreprise, de gestion du personnel et en matière de comptabilité.

- MARNDR
Le MARNDR s’engagera à fournir une assistance technique aux entreprises bénéficiaires dans le cadre de la production des biens agricoles (analyse des variétés de produits agricoles, facilitation de l’accès aux engrais, location d’équipements pour l’exploitation des terrains). Le MARNDR facilitera l'irrigation des terres, en identifiant des sites pouvant accueillir des points d'eau. Le MARNDR facilitera l’accès à l’eau, à travers la construction de barrages, canaux d’irrigation etc.

Le MARNDR s’engagera à construire des pistes rurales pour faciliter ainsi l’acheminement des biens produits des centres de production vers les centres
de commercialisation.

LES ENTREPRENEURS- AGRICULTEURS
Les entrepreneurs-agriculteurs s’engageront à respecter les critères d’octroi des prêts définis par le protocole d’accord entre le MEF et le FDI, c’est-à-dire :
- Les entrepreneurs-agriculteurs devront se réunir en groupe d’au moins trois
- Ces entrepreneurs-agriculteurs ne doivent pas figurer sur une liste noire d’aucun
- Les entrepreneurs-agriculteurs devront s’associer à travers une « société en nom collectif »
- Cette « société en nom collectif » devra être enregistrée au niveau du MCI
- Les entrepreneurs-agriculteurs regroupés devront disposer d’au moins dix (10) personnes, ne provenant pas de la même famille nucléaire.
- Cette « société en nom collectif » devra détenir à titre de fonds propres 15% du projet (si cette société est en création) ou 5% (si cette société se modernise ou veut une expansion) personne compétente, approuvées par le FDI dans les cas jugés nécessaires.

Le Ministre
Michel Patrick Boisvert
Ministre de l'Economie et des Finances

A la une...

Voir plus...
Taux de change
27-mars-2020
Achat Vente
USD 97.9362 99.4518
EUR 108.1490 109.8901
PES 1.8210 1.8503
CAN 69.9230 71.0487
En gourde pour une unité étrangère
Référence BRH